REMAPATH

Entrées avec Titre commençant par 'H'

M. DIALLO1, P. PAQUIS2, F. ALMAIRAC2, M. LONJON2, D. FONTAIN2, S. LITRICO2, D. RASENDRARIJAO2.

Résumé (Français):

De nos jours la prescription des anti-vitamines K (AVK) est courante dans la pratique médicale. Ceci est dû en partie au vieillissement de la population et l’augmentation de la fréquence des pathologies cardiovasculaires. Mais l’utilisation des AVK n’est pas sans conséquence. Il peut s’agir entre autre d’hémorragie consécutive à un surdosage. L’hématome sous dural (HSD) est une complication rarement décrit sous traitement AVK. Les auteurs rapportent un cas d’hématome sous dural survenu chez un patient sous anticoagulant. Le diagnostic a été posé par la neuroradiologie dont l’avènement a révolutionné l’approche thérapeutique. En dépit de ces progrès le pronostic vital de l’HSD aigu reste sombre avec une mortalité globale élevée. Les survivants peuvent garder des séquelles neurologique et/ou psychologique importants.

Mots clés: Anticoagulation, Cerveau, Hématome Sous-dural, Intracrânien

Mahamadoun COULIBALY1, Mamadou Karim TOURE1, Joseph KONE1, Siriman KOITA1, Ousmane NIENTAO2, Aminata DABO1, Dieneba DOUMBIA3, Djibo Mahamane DIANGO4, Youssouf COULIBALY3.

Résumé (Français):

L’hémorragie intra ventriculaire est une situation rare après une ponction lombaire. Aussi les symptômes d’une hémorragie intra crânienne secondaire à une ponction lombaire sont des céphalées classiquement bilatérales sévères, constrictives, occipitales, occipito-frontales ou diffuses. Dans ce travail un cas d’hémorragie intraventriculaire après rachi anesthesthésie survenue chez une patiente âgée de 34 ans sans antécédent notable. Elle a admise pour cure chirurgicale d’un utérus polymyomateux sous rachianesthésie dont les suites opératoires immédiates étaient simples d’où sa sortie à J4 du post-opératoire ; 48 heures après sa sortie soit J6 du post opératoire, elle sera réadmise dans un tableau d’état de mal épileptique motivant la réalisation d’un scanner cérébrale qui objective une hémorragie intra ventriculaire avec hémorragie méningée. La prise en charge a été médicale à base de : Nimodipine,rehydadation,sédation au thiopental avec ventilation mecanique. L’évolution était favorable en quatre (4) jours. L’hémorragie sous-durale intracrânienne (HSD) qui est similaire à notre cas, demeure une complication exceptionnelle, de l’ordre de 1/500 000 à 1 million. Une revue de la littérature récente a recensé 25 cas d’HSD consécutifs à une rachianesthésie. Un diagnostic précoce et une intervention rapide ne doivent souffrir d’aucun retard afin de minimiser le risque de complications.

Mots clés: Rachianesthésie ; Hémorragie intra ventriculaire, Neurologie